Skip to content

Comment booster sa marque employeur ?

3 November 2022

Comment booster sa marque employeur ?

Pourquoi booster sa marque employeur ?

Travailler votre « employer branding » est aujourd’hui aussi important que de prendre soin de votre image de marque. Une bonne marque employeur permet de se démarquer de la concurrence, d’attirer les meilleurs talents et de fidéliser vos collaborateurs. Mais attention, car ce n’est pas seulement un outil marketing qui vise à redorer votre blason ! Pas question de faire des fausses promesses. Vous devez adopter une réelle stratégie pour offrir la meilleure expérience.

Concrètement, si les candidats et les collaborateurs vous perçoivent comme un employeur « modèle », vous aurez moins d’efforts à déployer pour recruter et vous réduirez considérablement le turn-over par la suite.

Booster votre marque employeur vous aidera à :

  1. Impliquer vos collaborateurs et leur donner envie de s’engager durablement dans votre entreprise.
  2. Améliorer votre réputation de manière générale en montrant que vous traitez bien vos salariés.
  3. Recruter des profils qui sont en adéquation avec vos valeurs.
  4. Réduire le temps de recrutement, mais aussi, le coût.
  5. Diminuer le taux de rotation.
  6. Optimiser la productivité et l’efficacité de vos employés, en agissant sur leur bien-être au travail.
  7. Mettre l’humain au cœur de vos processus et renforcer l’image sociale et sociétale de votre entreprise.

1 – Le marketing d’influence

Les influenceurs débarquent dans le monde de la marque employeur !

Alors que le marketing d’influence était jusque-là réservé à la communication sur les produits et les services, certaines entreprises ont eu l’audace de l’étendre au pôle RH. Les marques n’hésitent plus à solliciter les YouTubeurs, les Instagrammeurs ou encore les TikTokers pour présenter leurs coulisses et améliorer leur marque employeur. Et à la grande surprise générale, ce phénomène concerne tous les secteurs d’activité.

La marine américaine (US Navy) a fait appel à trois YouTubeurs pour mettre en avant ses métiers et pour attirer des recrues. Orange a également eu recours à cette stratégie en réalisant des vidéos humoristiques avec Greg Guillotin. L’objectif de la campagne était de présenter de façon décalée les différentes professions et les qualités phares des collaborateurs. Même le président de la République a fait une vidéo avec deux YouTubeurs français en vogue, McFly et Carlito, pour séduire les citoyens les plus jeunes.

2 – Le contenu vidéo

La vidéo est le format préféré de 76 % des internautes. Déjà largement utilisée dans la communication, elle gagne aussi ses lettres de noblesse dans le monde RH. Format idéal pour le storytelling, elle permet de développer sa marque employeur et de se démarquer de la concurrence. Comme on le dit souvent, « une image vaut mille mots » et c’est exactement ce que permet la vidéo : mettre des images et du son sur vos idées.

Toutes les idées de vidéo sont-elles bonnes à prendre, néanmoins ? Vous avez 4 heures.

Avec une vidéo, il est possible de communiquer de manière plus attrayante, de retenir l’attention des spectateurs et de créer facilement du lien. De nombreuses marques ont déjà adopté ce format pour s’adresser à leurs candidats potentiels.

Le cabinet Deloitte, par exemple, propose des vidéos interactives, à 360°, pour présenter ses bureaux et ses valeurs. Mazars poste sur YouTube des web-séries qui mettent en scène les salariés et leurs anecdotes professionnelles du quotidien. Le groupe Vinci a aussi attiré l’attention avec une vidéo directement dédiée aux futurs candidats, qui met en avant les valeurs clés de l’entreprise.

Pour surfer sur la tendance, réalisez vos offres d’emploi en format vidéo et proposez à vos futurs postulants d’envoyer une candidature vidéo !   

3 – L’employee advocacy

Savez-vous que 88 % des salariés sont prêts à parler de leur entreprise sur les réseaux sociaux ? Une véritable aubaine dont vous pouvez largement tirer profit…

Ce phénomène s’est tellement démocratisé ces dernières années qu’il a même désormais son petit nom : l’employee advocacy. Cette stratégie consiste à transformer vos collaborateurs en véritables ambassadeurs de votre entreprise, afin qu’ils contribuent à valoriser votre marque employeur.

Chez Starbucks, les employés sont appelés « les partenaires ». Ils sont invités à partager leurs anecdotes sur leurs réseaux sociaux avec le hashtag #Tobeapartner. Même idée chez Reebok, où les collaborateurs se mettent en scène lorsqu’ils font du sport, sur le hashtag #fitasscompany.

Faire parler vos propres employés permet d’apporter de la sincérité et de l’authenticité à votre communication. Quand ce sont eux qui partagent vos messages, ils sont 24 fois plus visibles. Et ça coûte bien moins cher que de faire appel à des influenceurs…

Mais le revers de la médaille, c’est que les employés sont aussi prêts à s’exprimer sur les réseaux sociaux lorsque les choses se passent mal. Et dans ce cas, c’est un bad buzz assuré et des points en moins pour votre marque employeur…

4 – L’intrapreneuriat

19 % des salariés aimeraient devenir indépendants. Difficile de lutter contre cette envie d’entreprendre ! À moins que… ? Les entreprises doivent prendre conscience des nouvelles aspirations de leurs collaborateurs et faire évoluer leurs missions. Le salariat peut tout à fait rimer avec entrepreneuriat : on parle d’intrapreneuriat. Ce concept permet aux employés de s’engager dans un projet au sein même de leur entreprise et de laisser toute leur fibre entrepreneuriale s’exprimer.

Google, par exemple, a lancé un programme innovant pour favoriser l’intrapreneuriat chez ses collaborateurs. Ces derniers peuvent consacrer 20 % de leur temps de travail à d’autres projets. Ils sont également accompagnés s’ils souhaitent créer leur propre entreprise, par une formation au sein de la Startup University et/ou par une incubation au Startup Lab.

L’Oréal encourage également l’innovation en interne, avec son dispositif Make Your Technology, qui est le tout premier incubateur Tech 4.0. Dédié à ses salariés, cet espace collaboratif s’étend sur 800m2. Il propose des équipements de pointe, pour que les équipes Industrie et Supply Chain puissent concrétiser et déployer leurs idées les plus innovantes.

5 – La mobilité professionnelle

Les salariés n’ont plus envie d’occuper le même poste pendant toute leur carrière et sont très sensibles aux perspectives d’évolution. Ils sont 44 % à exprimer le souhait de changer de fonction au sein même de leur entreprise : l’occasion pour vous de les fidéliser et de les garder à vos côtés.

Une carrière propulsée = une marque employeur reboostée.

Ainsi, vous pouvez améliorer votre marque employeur en proposant de véritables plans de carrière à vos salariés. C’est un levier fort pour le recrutement mais aussi pour la rétention des talents et pour garder le moral des troupes. Vos salariés auront tendance à s’investir davantage s’il y a une carotte au bout : celle d’évoluer vers plus de responsabilités. En étant à l’écoute des envies et des attentes de vos équipes, vous montrez que vous êtes un employeur empathique, bienveillant et concerné par leur bien-être.

Pour les groupes internationaux, la mobilité professionnelle à l’étranger est aussi un véritable élément d’attractivité. Elle permet aux salariés de voyager, de découvrir une culture et de s’approprier de nouvelles méthodes de travail. Autant d’atouts pour leur enrichissement personnel mais aussi pour stimuler leur inspiration et leur créativité !

Le groupe Publicis, par exemple, a mis en place le programme de mobilité internationale « Work Your World » . Depuis début 2022, les salariés peuvent désormais travailler six semaines par an dans une filiale Publicis, dans le pays de leur choix. Une plateforme exclusive est disponible pour les aider à trouver un logement sur place.

6 – Le RSE management

Le management, vous savez ce que c’est, la RSE, aussi. Prenez les deux, mélangez-les et vous obtenez : le RSE management.

Cela revient, en gros, à prendre en compte les enjeux sociaux et environnementaux et à les intégrer dans votre stratégie de management. Cet engagement est d’ailleurs plus important que le salaire pour 55 % des collaborateurs, et le chiffre grimpe même à 76 % chez nos amis milléniaux. Autant vous dire que le management responsable est donc un super levier pour booster votre marque employeur…

Être un manager plus responsable implique d’œuvrer pour le collectif et d’instaurer une véritable cohésion dans la team. La bienveillance, le respect, la proximité et l’écoute sont des valeurs fortes dans le RSE management. Il est aussi important de fédérer l’équipe autour de problématiques RSE et de la sensibiliser au quotidien à cette démarche.

Les managers doivent montrer l’exemple et encourager la diversité, l’inclusion et l’égalité des chances. Des positions claires seront à prendre pour lutter contre toute forme de discrimination, via la prévention et la formation.

Les salariés attendent que leur entreprise leur propose des actions concrètes pour s’engager. Ils sont d’ailleurs 73 % à se sentir frustrés parce que leur structure ne leur offre pas cette possibilité. Ils aimeraient par exemple des congés spécifiques dédiés à l’investissement associatif (42 %) ou encore des journées de solidarité (33 %) ou du mécénat de compétences (33 %).

7 – Les métavers

Il y a 20 ans, Matrix nous semblait totalement surréaliste mais aujourd’hui, on y est : le métavers est bel et bien l’avenir d’Internet. Ce monde virtuel en plein développement pourrait être une opportunité immense pour la marque employeur, notamment pour attirer les plus jeunes.

L’univers fictif permettrait d’immerger totalement le candidat dans l’entreprise et de lui offrir une expérience optimale. Ce serait également l’occasion de recruter plus facilement à distance. Et grâce aux avatars, place à l’inclusion ! Le sexe, l’âge, l’origine, l’apparence physique : les métavers s’affranchiront des préjugés et mettront tout le monde sur un pied d’égalité.

L’entreprise d’audit Mazars propose déjà une expérience de recrutement totalement immersive, avec son univers en réalité virtuelle Inside 360. Les futurs candidats peuvent vivre leur premier jour chez Mazars, découvrir les bureaux et rencontrer les collaborateurs, en utilisant un casque VR.

Certains RH utilisent encore Excel pour suivre leur processus de recrutement : ce n’est pas demain la veille qu’ils vont se mettre à recruter dans le métavers… Mais les entreprises les plus avancées en termes de digital devraient sérieusement se pencher sur le Web 3.0 pour booster leur marque employeur.

8 – Les contenus TikTok

Allez chercher vos candidats sur les réseaux sociaux qu’ils fréquentent le plus ! Vous souhaitez recruter des jeunes ? La génération Z n’est pas sur Facebook ou sur Instagram. Elle est surtout présente sur TikTok.

Cette plateforme permet de poster des vidéos courtes et mises en scène, se prêtant ainsi particulièrement bien au storytelling. Sur TikTok, vous pourrez raconter votre histoire et dévoiler l’envers du décor de manière fun et dynamique. Le cocktail idéal pour séduire les jeunes talents qui arrivent sur le marché du travail…

Plusieurs campagnes de recrutement ont fait le buzz sur TikTok et ont contribué à moderniser et rafraîchir la marque employeur des entreprises en question.

La marque de cosmétiques La Rosée a généré 170 000 vues et 250 candidatures avec une simple vidéo pour recruter un alternant. La SNCF a voulu également travailler sur son attractivité en lançant une grande campagne sur TikTok, qui a totalisé 1,5 million de vues. Plusieurs influenceurs étaient impliqués pour booster la visibilité. Le géant de l’intérim Proman a aussi raflé 900 candidatures en recrutant sur TikTok.

Retrouvez tous nos e-books